Dernière mise à jour : lundi 8 octobre 2012 - 1:24

Forum d’Oujda : déclaration de Baraka

بتاريخ 8 Oct, 2012 - بقلم Redaction

Il est impératif que soit mis fin à toute politique migratoire sécuritaire dans l’espace maghrébin, et non respectueuse des droits de l’homme, à la criminalisation des migrants qui tentent de chercher un avenir meilleur et à ceux qui leur viennent en aide . La situation des migrants au Maghreb est encore mal connue. Les divers témoignages des migrants attestent également des difficultés qu’ils rencontrent pour faire valoir leur droit et leur accès aux services de base. Pour ces personnes, les obstacles à un bon état de vivre pour sont nombreux et considérables, dus notamment aux discriminations, à leur statut juridique, aux différences linguistiques et culturelles, à différentes difficultés sociales et économiques et à leurs conditions de vie généralement très difficiles. »

Mr Baraka ajoute que  » On ne peut parler de la liberté de circulation au Maghreb sans parler des frontières entre le Maroc et Algérie. Le Forum d’Oujda est une occasion, comme l’ont voulu ses organisateurs par la manifestation qui aura lieu dimanche 7 octobre 2012 au poste frontalier Zoudj bghale, soit une lettre claire pour l’ouverture des frontières et la rencontre des peuples. le Maghreb est un carrefour des migrations, il devra être, une espace de liberté de circulation et d’installation et un carrefour des solidarités.« 

Hicham Baraka, président de l’association ABCDS, et membre de comité d’organisation du Forum thématique sur les migrations qui s’est tenu les, 5, 6 et 7 octobre 2012 à